photo de sport en extérieur

Session photo de sport en extérieur

Retour sur un shooting sport comme j'aime

Réalisation d’un set de photos pour la coach Training With Silvia pour le contenu de son Instagram. Par conséquent j’ai appliqué le principe KISS : Keep It simple,stupid

Le cadre

Il y a juste un an, au moment où j’écris cet article, j’ai réalisé une session pour la coach sportive Train With Silvia.


Nous avions déjà fait un shooting ensemble en studio six mois auparavant. Cela s’est bien passé et j’ai apprécié qu’elle me recontacte pour refaire une nouvelle session, mais cette fois-ci à l’extérieur.

Le projet me plaisait bien car il rentrait dans le domaine portrait action photography, dans lequel j’aimerai m’exceller. D’ailleurs c’est pour cette raison que j’avais changé de boîtier, car c’était dans le but de me donner un maximum de chance de réaliser un set dans ce domaine et celui de la danse.

De plus, on venait de sortir de notre première année compliquée avec la COVID … je n’avais plus de projet (notamment à cause du confinement) et donc nous étions super motivés de réaliser ce set.

Train with Silvia allant vers des barres de traction dans un parc

Le lieu

Pour le choix du lieu, nous sommes tombés très vite d’accord : le parcours vitae des Evaux à Onex, il était parfait pour réaliser ce type de shooting.


En effet le parcours se trouve à l’intérieur même de la forêt, donc à l’ombre. Ce qui permet de ne pas souffrir de la chaleur sous un soleil de plomb et surtout d’avoir une lumière constante tout au long du shooting.


De plus, le parcours a plusieurs postes pour réaliser différents exercices, ce qui nous a permis de réaliser des clichés de portrait originaux en mettant en scène la cliente lors d’un exercice.

Le shooting

J’avais énormément pratiqué ma retouche lors du confinement au printemps 2020, ce qui m’a permis de me rendre compte que je passais trop de temps sur des projets pour réaliser des photos destinées à la communication sur les réseaux sociaux.

En effet, nous regardons les photos quelques seconde, nous mettons un like, à la limite un commentaire et ensuite nous swipons. Tout ça pour dire que j’allais me simplifier la tâche au maximum et vraiment me concentrer sur la mise en scène.

Donc je suis parti sur le shooting avec un minimum de matos, un boîtier et trois objectifs (à l’époque j’aurais pris des flashs, des réflecteurs, des diffuseurs etc…) et des idées de mise en scène claire dans ma tête.

Arrivés sur les lieux en fin d’après-midi, nous avons commencé le parcours vitae par les barres de traction et nous avons tenté, post après post, des clichés qui illustreraient de façon optimale son activité et son caractère…et j’ai eu l’occasion de me remettre un tout petit peu en forme.

J’ai vraiment pris plaisir, et ce jour-là j’étais content d’avoir investit autant dans ce nouveau boîtier.

La post-production

KISS était une des motivations dans ce projet et la post-production ne devait pas déroger ce principe : donc pas de Photoshop, juste des ajustements.


Il y a six mois, en studio, j’avais pris le temps avec la cliente de faire une pré-sélection avec l’aide de mon ordinateur à la fin du shooting. À l’extérieur c’est plus compliqué, pour la session des pompiers je l’avais pris avec moi car je savais que je pouvais compter sur plusieurs personnes pour m’assister. Tout seul, c’était hors de question de l’emmener avec moi.

Donc, le soir même j’ai effectué quelques petits ajustements et appliqué un style colorimétrique sur une trentaine de photos pour une validation de la cliente sur la couleur et afin qu’elle puisse choisir un set d’une douzaine de photos.

Après ça, j’ai effectué des ajustements plus poussés (sans l’aide de Photoshop) sur la peau, le visage et la colorimétrie. Puis je les ai livrées dans un dossier partagé sécurisé, afin que la cliente puisse y accéder à tout moment pour les publier sur les réseaux sociaux.

 

Conclusion

Ce que je voulais mettre en avant dans cet article : ce n’est pas parce-que j’ai voulu réaliser un shooting simple que la qualité de mes photos était moins bonne … cela a été même plutôt le contraire.

La demande de la cliente était un set pour sa communication pour les réseaux sociaux, notamment Instagram. Pas d’impression, pas de publicité sur un flyers etc… Ce qui veut dire des images qui doivent capter dans un temps très court.

C’est pour cette raison que j’ai misé sur la mise en scène et je suis resté focus sur cet objectif, simple mais impactant. En étant tout seul, avec trois heures à disposition, si je devais en plus préparer le matériel pour la lumière artificielle : les monter et les déplacer à chaque poste, je pense sincèrement que je n’aurais pas eu autant d’images et sûrement je n’aurais pas satisfait la cliente.

Cette expérience m’a permis de revoir ma grille tarifaire en donnant la possibilité que vous puissiez choisir des niveaux de retouches en fonction de votre besoin entre les retouches basiques, avancées et Masterpiece.

Si cet article vous a plus, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, cela me ferait plaisir et ça m’aiderait pour le référencement.

Recent Posts
Photo des employés de Egokiefer à Genève
Précédent Mon premier projet corporate

Leave a comment

18 + quatorze =

Le click droit a été désactivé sur ce site